mercredi 10 août 2016

"Entre deux bleus" de Marie-Stéphane Vaugien en version numérique



Vous pouvez désormais retrouver le livre Entre deux bleus sur toutes les plateformes, et le télécharger sur votre tablette quel que soit l'endroit où vous vous trouvez...

Alors, n'hésitez plus :-)

A télécharger sur :

- AMAZON

- KOBO

- FNAC

- DECITRE

- MES LIVRES NUMERIQUES

- DIGITAL MOTION

...

4e de couverture :

Après son dernier atterrissage professionnel, Marie-Stéphane Vaugien ressent le besoin de nous faire partager son expérience. Avoir eu la chance de rencontrer l’homme, la femme, l’enfant de tous les continents ; savourer le plaisir des destinations lointaines, découvrir, s’enrichir de mille langues, mille saveurs, autant d’odeurs et musiques, un foisonnement de cultures et de paysages envoûtants. Mais aussi, souvent, côtoyer sous toutes les latitudes, parfois même toucher du doigt, voir ou entendre, la misère universelle, la bêtise humaine, les catastrophes naturelles, les conflits armés, la souffrance… Et tout cela, trop brièvement entre deux vols.
Le métier d’hôtesse de l’air, c’est, de plus, passer sa vie à parcourir le monde sans pouvoir jamais véritablement l’embrasser. Une vie toujours ailleurs sans être jamais vraiment là, sans avoir le temps de bâtir un foyer, de construire son « sweet home » au bord du fleuve. Une vie de paraître où l’on doit sans cesse rassurer les voyageurs, mais où vous trouvez bien peu de monde à qui vous confier. Une vie de sacs et de ressacs dans l’océan du ciel avec souvent comme seuls bagages plusieurs heures de décalage horaire et une courte nuit d’hôtel. Une vie qui vous donne quelques fois le vertige de l’être.
Dans cet ouvrage, loin du cliché, et de l’image d’Épinal que nous nous faisons du métier d’hôtesse de l’air, Marie-Stéphane Vaugien nous fait partager sa vie nomade par petites touches, d’une destination à l’autre, d’une rencontre à l’autre, nous fait visiter les coulisses d’une profession aussi mal connue qu’exigeante, avec tact et humanité.
Bienvenue à bord !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire